En présentant mes collections, je souhaite donner au lecteur l’envie de s’intéresser aux objets du passé, de participer à leur conservation en ne jetant pas ces objets du quotidien mais en les gardant ou à défaut en les transmettant à ceux qui s’y intéressent. Ainsi sera conservé ce petit patrimoine culturel pour les générations futures.

Chaque article présente un objet ou un groupe d’objets ayant des points communs.


Conformément aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, les œuvres présentées sur ce site ne peuvent être reproduites ou diffusées sans le consentement de l'auteur. Il en est de même pour les textes qui les accompagnent. Toute atteinte portée aux droits de l'auteur constitue une contrefaçon. La contrefaçon est un délit.


Pour les photos incluses dans un dossier, un clic gauche sur la photo permet (lorsque j'ai bien travaillé) de l'agrandir, et la possibilité de visionner alors de même toutes les photos du dossier en cliquant sur les miniatures obtenues en pied de l'écran.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


mercredi 21 décembre 2011

Bénitier de chevet


En catalan : aiguabeneitera, en espagnol : pila de agua bendita.

Le bénitier domestique était autrefois courant, tout bon catholique le plaçait au chevet de son lit, on estime que son usage remonte au Moyen Age.

Les premiers avaient une forme de seau dans lequel trempait un goupillon, à la fin du XVIe siècle est apparu le bénitier applique dont la forme favorisera la décoration.
Les bénitiers applique sont fabriqués dans des matériaux les plus divers,  des plus précieux aux plus ordinaires : métal, verre, corne, os, ivoire, pierre, bois, porcelaine, faïence ...
Ce sont parfois des pièces uniques, mais le plus souvent multiples.

Ma petite collection se cantonne aux bénitiers en faïence qui ont été produits en grande quantité, surtout au XVIIIe, XIXe et début du XXe siècle.
C'était une pièce considérée comme secondaire par les fabricants et par conséquence leur production souvent confiée aux apprentis, ce qui explique d'une part que ces objets soient souvent de fabrication imparfaite et d'autre part très rarement signés ce qui rend leur attribution très difficile.
 





En savoir plus sur les bénitiers : http://forezhistoire.free.fr/benitier.html


12.07.2014 - Ajout


Celui de gauche et celui de droite, tout comme le dernier de la présentation précédente, avec l'applique en chapelle, le linceul de la résurrection posé sur la croix sont caractéristiques de la production de Martres-Tolosane.



29.03.2015 - Ajout




11.04.2015 - Ajout




12.07.2015 - Ajout




07.02.2016 - Ajout


En grès - signé Curry Garazi



4 commentaires:

  1. bonjour
    magnifique quelle belle collection !!!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Nous organisons une exposition sur les bénitiers au Musée de la Poterie Méditerranéenne dans le Gard, et je suis à la recherche d'identification.
    Connaissez-vous la provenance du bénitier tout en bas à droite ? car nous avons le même exposé et je n'ai aucune information sur lui.
    Je vous remercie par avance.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Presque surement MARTRES TOLOSANE , qui a beaucoup fait ce modèle en chapelle avec le linceul de la résurrection posé sur la croix.

    Bonne réception

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    je dispose d'un bénitier de chevet XVIIIeme ou avant, si quelqu'un est intéressé je peux envoyer des photos par mail, même si quelqu'un accepterai simplement de l'identifier.
    maximefc3@yahoo.fr

    RépondreSupprimer