En présentant mes collections, je souhaite donner au lecteur l’envie de s’intéresser aux objets du passé, de participer à leur conservation en ne jetant pas ces objets du quotidien mais en les gardant ou à défaut en les transmettant à ceux qui s’y intéressent. Ainsi sera conservé ce petit patrimoine culturel pour les générations futures.

Chaque article présente un objet ou un groupe d’objets ayant des points communs.


Conformément aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, les œuvres présentées sur ce site ne peuvent être reproduites ou diffusées sans le consentement de l'auteur. Il en est de même pour les textes qui les accompagnent. Toute atteinte portée aux droits de l'auteur constitue une contrefaçon. La contrefaçon est un délit.


Pour les photos incluses dans un dossier, un clic gauche sur la photo permet (lorsque j'ai bien travaillé) de l'agrandir, et la possibilité de visionner alors de même toutes les photos du dossier en cliquant sur les miniatures obtenues en pied de l'écran.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


mardi 10 janvier 2012

Couade

Également appelée : Couédo (Limousin/Corrèze), Coussotte/Cassotte (Charente-Poitou), Canole (Dordogne), Couado (Cantal).

C'est une sorte de louche au manche percé sur toute sa longueur.
Avant la venue de l'eau courante dans de nombreuses régions, on utilisait la couade à la manière d'un robinet : on en emplissait le bol dans le seau que l'on avait tiré du puits, ou rempli à la fontaine, et l’on posait la couade  à l'horizontal sur le rebord du seau, la tubulure terminée par un orifice de petit diamètre ne laisse s’écouler qu’un filet d’eau, pour se laver les mains par exemple.
On pouvait également boire à la régalade
Le trop plein d’eau était reversé aussitôt dans le seau, ainsi pas de gaspillage.



(n° 1 à 4)
Il existe des modèles en bois, fer blanc, laiton, émaillé, et, plus rare en cuivre.
   



Voir d'autres couades : 
http://www.objetsdhier.com/couade-1415
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cassotte




18.10.2012 - Ajout


 (n° 5) - Faite de deux bois tournés assemblés.



 24.11.2014 - Ajout


(n° 6) - Monoxyle, faite main.



30.05.2015 - Ajout


(n° 7) - Monoxyle, tournée.

(n° 8) - Cuivre étamé intérieur, avec embout en étain pour calibrer le débit.


30.06.2015 - Ajout


(n°9) - En cuivre étamé intérieur.


15.05.2018 - Ajout 



(n° 10) - L: 49 cm - h: 8,5 cm  - Ømaxi: 13 cm - cuivre étamé intérieur, embout en étain pour calibrage du débit - 


4 commentaires:

  1. Il s'en est fabriqué en plastique jusque dans les années 60, on en trouvait sur les marchés avec les seaux et gamelles diverses.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis tout a fait d'accord, et les images ne manquent pas sur internet, mais évoquer le plastique dans ce blog j'ai pas osé, et je n'en aurai pas dans ma collection!

    RépondreSupprimer
  3. Si vous voulez une photo de ma couade. Authentique ! et utilisée car nous n'avions pas le "service d'eau". On allait chercher l'eau à une source.
    Vous pouvez la mettre sur votre site.
    https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2018/04/11/jutilise-toujours-une-couade/

    je vous y "pointe"

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour votre proposition, mais ne sont présentés sur ce blog que des objets en ma possession.
    Lorsqu'un objet quitte mes collections (cédé, donné, ou cassé) sa photo est supprimée du blog.

    RépondreSupprimer