En présentant mes collections, je souhaite donner au lecteur l’envie de s’intéresser aux objets du passé, de participer à leur conservation en ne jetant pas ces objets du quotidien mais en les gardant ou à défaut en les transmettant à ceux qui s’y intéressent. Ainsi sera conservé ce petit patrimoine culturel pour les générations futures.

Chaque article présente un objet ou un groupe d’objets ayant des points communs.


Conformément aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, les œuvres présentées sur ce site ne peuvent être reproduites ou diffusées sans le consentement de l'auteur. Il en est de même pour les textes qui les accompagnent. Toute atteinte portée aux droits de l'auteur constitue une contrefaçon. La contrefaçon est un délit.


Pour les photos incluses dans un dossier, un clic gauche sur la photo permet (lorsque j'ai bien travaillé) de l'agrandir, et la possibilité de visionner alors de même toutes les photos du dossier en cliquant sur les miniatures obtenues en pied de l'écran.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


jeudi 14 juin 2012

Plaque frontale pour bovin - Mouchette


C’est une plaque munie de pointes sur une face et d’un trou à chaque extrémité, ou un trou d’un coté et un anneau de l’autre, qui était fixée sur le front de l’animal, coté pointes.
Une traction sur la longe créait une douleur pour calmer un animal récalcitrant.

Tous les exemplaires rencontrés sont uniques, ce qui laisse à penser que cet objet n’a jamais été industrialisé.
Même lorsqu’on les trouve par paire, provenant probablement d’un attelage double, les deux exemplaires ne sont pas absolument identiques.

Il semblerait que cet accessoire soit inconnu en France hors la Catalogne, par contre on en trouve également en Catalogne espagnole.

Appellation locale d’après des exposants de vide-greniers : en catalan de l’Ampurdan : carabastell  -  en catalan du Roussillon : capestang.
L'encyclopédie catalane nous donne un nom quelque peu différent : cabestrell : Fusta d'un pam de llarg amb tres puntes de clau sortints a la cara posterior i una anella a cada cap que hom posa al front dels bous sostinguda amb unes cordes i que serveix per a fer-los obeir.  
Que l’on doit pouvoir traduire par : Bois d’un empan de long avec trois pointes de clous  en saillie sur le dos et un anneau à chaque extrémité que l’on met sur le front des taureaux  tenue par des cordes et qui sert à les faire obéir.












Je cherche désespérément une iconographie sur laquelle il serait possible de voir cette plaque en utilisation.
Lors de la dernière chine d'un exemplaire (à Toulouges le lundi de pâques 2012), le vendeur , qui avait manié cet objet dans sa jeunesse, m’expliqua que l’utilisation était totalement indépendante de l’harnachement des bovins : pour la plaque à un trou et un anneau, la corde passait dans le trou et un nœud était réalisé coté opposé aux pointes, puis passait derrière la tête (les cornes ?), passait ensuite dans l’anneau puis était prise en main par le conducteur. Une traction sur la corde imprimait la plaque dans le front de l’animal.

 Reconstitution du montage


Je n'ai à ce jour, jamais rencontré en Catalogne de mouchette : pince nasale qui semble avoir été utilisée un peu partout en France, j'en déduis que c'est la plaque frontale qui lui était préférée.







http://www.fao.org/docrep/t0690f/t0690f05.htm#module 10: contention des bovins et des buffles



26.03.2014 - Ajout


 

1 commentaire:

  1. cabrestant

    [1839; d'origen incert, potser de l'angl. capstan (1325), capstring (1500) 'corda posada com una caputxa', o potser de l'oc. cabestrant, participi de cabestrar 'enrotllar cables']

    m Argue modern, que s'usa en els molls i dins els vaixells per cobrar corda i alçar o moure coses feixugues;

    RépondreSupprimer