En présentant mes collections, je souhaite donner au lecteur l’envie de s’intéresser aux objets du passé, de participer à leur conservation en ne jetant pas ces objets du quotidien mais en les gardant ou à défaut en les transmettant à ceux qui s’y intéressent. Ainsi sera conservé ce petit patrimoine culturel pour les générations futures.

Chaque article présente un objet ou un groupe d’objets ayant des points communs.


Conformément aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, les œuvres présentées sur ce site ne peuvent être reproduites ou diffusées sans le consentement de l'auteur. Il en est de même pour les textes qui les accompagnent. Toute atteinte portée aux droits de l'auteur constitue une contrefaçon. La contrefaçon est un délit.


Pour les photos incluses dans un dossier, un clic gauche sur la photo permet (lorsque j'ai bien travaillé) de l'agrandir, et la possibilité de visionner alors de même toutes les photos du dossier en cliquant sur les miniatures obtenues en pied de l'écran.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


jeudi 16 août 2012

Fer à tuyauter




Copyright Association PHER - Photo J.P. LINSKI
http://monmienamoi.com/
On dit aussi fer à godronner, tuyau et godron   sont des noms donnés à des décors en forme de   plis ronds et empesés que l'on faisait sur des   éléments d'habillage comme fraises, jabots et de   nombreuses coiffes.

Trois principaux types de fers à repasser sont   utilisés pour cette mise en plis :
Le cigare : cylindre creux sur pied dont un coté   est ouvert dans lequel on introduit un lingot   également cylindrique préalablement chauffé, le fer est fixe sur son pied c'est le tissus qui est déplacé,
Le cylindre massif, les plus anciens sont totalement en fer, ensuite il seront munis d'une poignée en bois,
La pince, constituée de deux cylindres identiques, et de deux branches terminées en boucles (symétriques ou pas) à la manière de ciseaux.




 Modèle cylindrique, diamètre autour de 2cm.
 
 L'extrémité en forme de cœur, laisse penser à un cadeau de fiançailles ou de mariage.


Modèle à pince, différents diamètres.


Faux amis


Pinces à gruger le verre, les poignées n'ont pas d'anneaux, elles sont faites pour serrer avec force.

Fers à friser, il n'y a pas deux cylindres, mais un cylindre et une gouttière, les poignées n'ont pas d'anneaux.
Néanmoins rien n’empêche une repasseuse d'utiliser un fer à friser, ni un coiffeur un fer à tuyauter de type pince notamment pour défriser des cheveux.



Usage à identifier

 

Grand fer de 29cm d'origine espagnole, à gouttière et cylindre tronconiques, de 10 à 7mm de diamètre pour le cylindre, poignées avec anneaux.
Utilisation en coiffure ? en repassage ?



Voir d'autres fers à tuyauter : 
http://www.objetsdhier.com/fr/Aff.php?select_nom=119




Fers à godronner mis en température dans du sable chaud - Caricature vers 1595 d'après Maerten de Vos (1532 - 1603)
Musée Plantin-Moretus à Anvers




 27.09.2014 - Ajout

Cylindre Ø 11,5 mm, L 170 mm - Avec poignée 290 mm.


07.02.2016 - Ajout

Cylindre Ø 11 mm, L 115 mm - Avec poignée 290 mm.




2 commentaires:

  1. En effet, très souvent l'erreur est commise entre fers à friser et fers à tuyauter.
    Je possède un fer à tuyauter à 5 branches qu'une amie pratiquant le tuyautage de coiffes m'a procuré mais je n'ai pas encore eu le courage de l'utiliser !!!
    Existait-t'il des petits réchauds spécifiques pour faire chauffer ces fers comme il en existe pour les fers à repasser ?

    Merci pour toutes ces précieuses indications,
    Garibondy.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas trouvé à ce jour d'information relative aux différences entre fer à friser et fer à tuyauter de type pince.
    Je remarque que le fer à repasser de type pince a quasi systématiquement des anneaux sur les poignées, alors que le fer à friser nécessite des poignées rondes pour son utilisation et il semblerait que le plus souvent les différents fers à coiffer aient conservé cette forme de poignée.
    Une exception les fers à papillotes. Peut être parce que la même forme de fer pouvait être destinée aux deux matière : cheveux enveloppés de papillotes et tissus ou dentelles ?
    J'ai du mal à penser que des fers à multiple-branches aient été conçu pour le repassage, je vois mal leur efficacité sauf à avoir des branches exactement aux dimensions des plis à repasser ! Peut être ceux avec d'un coté des branches et de l'autre des gouttières ?
    N'oublions pas que les utilisations détournées de l'usage prévu par le fabricant, n'est pas rare lorsque l'utilisateur y trouve des avantages tant pour les outils que pour les ustensiles.
    Pour les réchauds, on trouve les réchauds à alcool qui conviennent pour l'un et pour l'autre, puis à l'évènement de la fée électricité de petits fours électriques dans lesquels on entre que les branches des fers.
    voir : http://www.leblogantiquites.com/2007/05/rchaudophile.html

    RépondreSupprimer