En présentant mes collections, je souhaite donner au lecteur l’envie de s’intéresser aux objets du passé, de participer à leur conservation en ne jetant pas ces objets du quotidien mais en les gardant ou à défaut en les transmettant à ceux qui s’y intéressent. Ainsi sera conservé ce petit patrimoine culturel pour les générations futures.

Chaque article présente un objet ou un groupe d’objets ayant des points communs.


Conformément aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, les œuvres présentées sur ce site ne peuvent être reproduites ou diffusées sans le consentement de l'auteur. Il en est de même pour les textes qui les accompagnent. Toute atteinte portée aux droits de l'auteur constitue une contrefaçon. La contrefaçon est un délit.


Pour les photos incluses dans un dossier, un clic gauche sur la photo permet (lorsque j'ai bien travaillé) de l'agrandir, et la possibilité de visionner alors de même toutes les photos du dossier en cliquant sur les miniatures obtenues en pied de l'écran.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


mercredi 7 mai 2014

Bain-marie



Autre appellation : pot à colle.
 


Bain-marie est le nom donné au double récipient, très généralement en cuivre qui permettait aux métiers du bois de faire chauffer la colle de peau, d'os, de nerf...
Un premier récipient de forme globulaire, généralement sur pieds contient l'eau, il est mis à chauffer sur un brasero à charbon ou à sciure, il reçoit un second récipient de même matière, de forme tronconique qui contient la colle.

Ces colles sont commercialisées sous forme de poudre, de perles ou de plaque qu'il faut faire gonfler par addition d'eau puis fondre à une chaleur douce pour être utilisables, leur conservation est limitée dans le temps.

Elles sont toutefois toujours couramment utilisées par les professionnels pour la menuiserie d’intérieur, la fabrication et la restauration de chaises et de fauteuils et surtout pour les travaux de plaquage et de marqueterie, ainsi qu'en lutherie. . Elles garantissent un collage très robuste sur le bois. Leurs avantages : elles sont  réversibles à chaud, leur élasticité permet de suivre le degré d'hygrométrie du bois, elles peuvent se coller sur elles-mêmes, elles peuvent combler des espaces d'assemblages imparfaits.


Pot à eau : Ø 180mm, bouche 135mm – Pot à colle : Ø 127 et 110mm, hauteur 100mm


Pot à eau : Ø 135mm, bouche 99mm – Pot à colle : Ø 96 et 79mm, hauteur 70mm


Pot à eau : Ø 130mm, bouche 97mm – Pot à colle : Ø 93 et 83mm, hauteur 80mm


   Pot à eau : Ø 110mm, bouche 85mm – Pot à colle : Ø 83 et 73mm, hauteur 70mm


Pot à eau : Ø 120mm, bouche 85mm – Pot à colle : Ø 83 et 77mm, hauteur 70mm


Pot à eau : Ø 160mm, bouche 108mm – Pot à colle : Ø 99 et 93mm, hauteur 90mm




Pots à colle et pots à eau dépareillés qui attendent de trouver l'autre pièce pour être reconstitués en bain-marie.





08.01.2015 - Ajout


Pot à eau : Ø 180mm, bouche 115mm – Pot à colle : Ø 110 et 110mm, hauteur 90mm
Un pot à eau chiné dimanche dernier convenait au pot à colle dépareillé qui attendait son partenaire!



13.04.2015 - Ajout 


Pot à eau : Ø 88 et 135mm, bouche 78mm, hauteur 90mm Pot à colle : Ø 72mm, hauteur 80mm.
Particularité : les 2 pots sont en fer étamé, ce qui n'est pas courant.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire