En présentant mes collections, je souhaite donner au lecteur l’envie de s’intéresser aux objets du passé, de participer à leur conservation en ne jetant pas ces objets du quotidien mais en les gardant ou à défaut en les transmettant à ceux qui s’y intéressent. Ainsi sera conservé ce petit patrimoine culturel pour les générations futures.

Chaque article présente un objet ou un groupe d’objets ayant des points communs.


Conformément aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, les œuvres présentées sur ce site ne peuvent être reproduites ou diffusées sans le consentement de l'auteur. Il en est de même pour les textes qui les accompagnent. Toute atteinte portée aux droits de l'auteur constitue une contrefaçon. La contrefaçon est un délit.


Pour les photos incluses dans un dossier, un clic gauche sur la photo permet (lorsque j'ai bien travaillé) de l'agrandir, et la possibilité de visionner alors de même toutes les photos du dossier en cliquant sur les miniatures obtenues en pied de l'écran.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


samedi 20 décembre 2014

Casse-noix, casse-amande, casse-noisette, casse-pignon...





On appelle casse noix l'ustensile qui sert à briser l'enveloppe des fruits à coque tel que noix, noisettes, amandes, pignons …


Deux grands principes : la percussion, et la pression produite soit par levier, soit par vis.

C'est un outil très simple mais qui a fait l'objet de beaucoup de créativité tant en recherche d'améliorations techniques qu'en recherche esthétique.
 

Dans les régions de culture de la noix, de longues soirées d'hiver étaient utilisées à produire des cerneaux en appliquant un coup sec  pour briser la coque sans écraser l'intérieur à l'aide généralement d'un maillet.
Ce maillet pouvait être en bois caractérisé par un manche court et deux pannes différentes : l'une plate et l'autre effilée dans le même sens que le manche, ou en corne, la partie pleine d'une corne de bovin étant percée pour pouvoir être emmanchée ce qui donne une panne plate ronde et une autre en pointe. 


A percussion


A gauche maillet en corne.
Au centre maillet en bois, de nombreuses percussions ont rendu la panne carrée concave.
Le maillet de droite a tant servi que la forme originelle des pannes n'est pas très lisible: le manche est usé aux formes de la main qui le tenait notamment à l'emplacement du pouce.




Pour que le maillet soit efficace il convient de poser la coque sur une enclume, cette dernière pouvait parfois être intégrée à un plat en bois tourné, sous la forme d'un "champignon" en son centre, le plat servant de collecteur aux brisures de coque.


Plat ancien de 37cm de diamètre et de 8,5 cm de haut
 


Plat ancien de 32cm de diamètre et de 8,5 cm de haut dont le centre a été renforcé d'une rondelle en fer de forme concave.



Toujours le même principe, mais en fabrication plus récente, le champignon est garni d'une enclume en bronze, et le maillet est remplacé par un petit marteau du même métal.

 

 

A pince


Les mâchoires sont plates et piquées à la manière d'une râpe à bois pour ne pas être glissantes.
Les mâchoires fermées ne sont pas jointives pour ne pas écraser le fruit, en retournant les branches l'espace entre les mâchoires est modifié, on a ainsi un coté casse-noix et un coté casse-noisettes.
Sur l'image du dessus on remarque deux ustensiles plus petits, ces derniers sont casse-noisettes et casse-pignons.


Les mâchoires ne sont plus plates mais courbes pour maintenir la coque lors du serrage ce qui permet de supprimer le picage et diminuer le cout de fabrication. 


Au centre, chaque branche et mâchoire figure un dauphin.
Pour les trois du milieu, les branches ne se retournent pas, c'est la forme des mâchoires qui permet d'accueillir différents dimensions de coques
A gauche exemplaire à branches retournables, possédant des mâchoires aux surfaces concaves.
A droite, pince en X avec 4 diamètres d'intérieur de mâchoires.

 
Au centre, une pince en X avec double mâchoires articulées et ressort de rappel pour l'ouverture.
De chaque coté des modèles modernes à pince faits pour limiter les projections de brisures de coque. 

Casse-noisettes entièrement en bois
  

 

A Vis


Au centre en métal, de chaque coté, casse noix contemporains, aux extrémités deux exemplaires avec emplacement noix et noisettes.


Deux modèles anciens de casse-noisettes en buis.


Exercice de formation professionnelle


Un modèle à pince, non réversible mais avec ressort d'ouverture et un modèle à vis tous deux en fer réalisé dans le cadre de formation professionnel en ajustage.


Modèles figuratifs


Une grosse noix en bronze articulée pour s'ouvrir en deux, la coque à briser se met à l'intérieur, elle est brisée par pression lors de la fermeture, les brisures de coque sont emprisonnées.


Femme (Iles Philippines?) et poisson 


Un champignon, une noix à coque lisse, une colombe et une noix.


Personnages humoristiques 


Lutin des bois


Gnome casse noisette


Personnage italien - Signé RIGI


Un moine pieds nus – Signé J.MARTIN


 Vielle femme en sabots – Signé J.MARTIN



Nature morte par Georg Fregel (1568 - 1638)


23.04.2016 - Ajout





23.10.2016 - Ajout






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire