En présentant mes collections, je souhaite donner au lecteur l’envie de s’intéresser aux objets du passé, de participer à leur conservation en ne jetant pas ces objets du quotidien mais en les gardant ou à défaut en les transmettant à ceux qui s’y intéressent. Ainsi sera conservé ce petit patrimoine culturel pour les générations futures.

Chaque article présente un objet ou un groupe d’objets ayant des points communs.


Conformément aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, les œuvres présentées sur ce site ne peuvent être reproduites ou diffusées sans le consentement de l'auteur. Il en est de même pour les textes qui les accompagnent. Toute atteinte portée aux droits de l'auteur constitue une contrefaçon. La contrefaçon est un délit.


Pour les photos incluses dans un dossier, un clic gauche sur la photo permet (lorsque j'ai bien travaillé) de l'agrandir, et la possibilité de visionner alors de même toutes les photos du dossier en cliquant sur les miniatures obtenues en pied de l'écran.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


samedi 26 décembre 2015

Poterie noire



 Je ne vais pas essayer de définir ce qu'est une poterie non émaillée de couleur noire car Bernadette BONAFOUS et Jean-Marie GIORGIO, tous deux éminents potiers, dont l'atelier est installé à Rasiguères dans les Pyrénées Orientales, l'ont parfaitement défini sur leur site : http://www.carbassou.com/ 


" Les poteries noires enfumées forment une famille de céramique dont l'histoire remonte aux origines de la poterie, depuis le néolithique jusqu'à nos jours un peu partout à travers le monde.
En Europe, elles vont de la Sibérie jusqu'au Portugal en passant par la Roumanie, la France (Massif Central) et l'Espagne.

Une bonne partie de la vaisselle gallo-romaine et médiévale appartiennent à cette catégorie.

La poterie noire constitue une famille de céramique homogènes par leur couleur allant du noir profond au gris métallique ponctué de taches gris souris.
Elles peuvent être tournées (tour à main, tour bas ou tour à pied) ou modelées (certaines pièces médiévales , âge du bronze) 

Elles sont cuites dans des fours de tailles diverses, parfois même sans four (cuisson néolithique en meule).
C'est la technique de cuisson et en particulier l'enfumage en fin de chauffe qui va déterminer la couleur noire du pot.

Après avoir placé les pièces à cuire dans le four, le potier entretien un feu de plus en plus vif dans le foyer afin d'atteindre la température de 900° environ. Arrivé au point culminant  de la cuisson, le foyer est chargé de combustible au maximum de ses capacités, puis la porte du foyer et la cheminée du four sont hermétiquement bouchées. Les pots se retrouvent alors dans une ambiance fortement enfumée, le carbone en excès va pénétrer dans les pores de la terre des pots. Si l'enfumage se poursuit jusqu'à une température assez basse sans que l'air ne pénètre dans le four, les poteries seront définitivement noires. Si pour une raison quelconque, l'air a pénétré dans le four avant que la température soit suffisamment réduite, le carbone rebrûle à la surface du pot et la couleur noire de celui-ci vire au brun ou au rouge comme une terre cuite habituelle  

La couleur noire n'est donc déterminée, ni par la terre elle même, ni par le four, ni par la forme ou l'épaisseur des pots, mais uniquement par la technique, le "protocole" de cuisson et le savoir faire du potier." 


 Je rajouterai seulement qu'il se dit que le carbone imbrûlé qui imprègne les poteries leur confère des propriétés antiseptiques




Jarre - H 34,5, L 33, Ø 30 - int bouche Ø 14,5 -

Cruche à bec - H 40, L 25,5, Ø 24,5 -
Poterie trouvée en mer dans un chalut, les concrétions marines de couleur blanche adhèrent peu, probablement en raison du carbone et s'enlèvent donc assez facilement.

Bouteilles: 27x9 – 26x10 – 29x8,5 – 29,5x8 -

Trois réalisations contemporaines :
Pichet - H 21, L 21, Ø 11 - marque MUSÉE JOSEPH PRIMOT 1998 2008 15/45 -
Pot à bec - H 14, Ø 17,5 – d'inspiration pot à lait berbère ?
Carafe - H 22, L14,5, Ø 16 - marque 25è aniversari agermanament amb toluges -

Couvercle - H 11,5, Ø 37,5 – aussi nommé vire-omelette -

Chaufferette - H 13, Ø 20,5 -
Bouteille à 2 anses - H 26, Ø 21 -

Ocarina - 9,5x9, h:8 - Colombie? -
Brûloir à parfum - h:13, Ø:13 - Asie? -
Pot de mariage - h:16,5, Ø:16 - Burkina Faso et Mali ethnies Bobo -

Gargoulette
H:30, Ø:22 – sans marque
H:36,5, Ø:25 – marque : RAMON JOSE VERDU -

Gargoulette
H:28, Ø:21 – sans marque
H:28,5, Ø:22 – marque : RAMON ....INAT VERDU -

Gargoulette
H:26, Ø:18 – sans marque
H:25,5, Ø:18,5 – marque : JOSE NOCA.... VERDU -

Gargoulette
H:25, Ø:18,5 – sans marque
H:25, Ø:18 – sans marque

Gargoulette
H:25, Ø:18 – sans marque
H:24,5, Ø:15,5 – marque : J CORNELLA  LA BISBAL  IMPORTE D'ESPAGNE -

Gargoulette
H:23, Ø:17 - marque: CORNELLA LA BISBAL -
H:21, Ø:15 - marque: M MARCO QUART


Gargoulette H:26, Ø:16 - marque JOSE NOCACA VERDU
Plat à cuire H:11, Ø:29,  L avec anses: 34
Sonnette de table H:11, Ø:9


Faux amis


Ce ne sont pas des poteries noires enfumées mais des faïences noires, la couleur est obtenue par des oxydes métalliques dans une glaçure qui se vitrifie lors de la cuisson. 

 Bol à oreille H:5,5,  Ø: 11, L avec oreilles: 15,5 - marque: AEGITNA VALLAURIS   MADE IN FRANCE et 3
Pot à mogettes H:14, Ø:14, L avec anse: 18




A voir : https://youtu.be/rnCbbV1U6kA
A lire : http://arscretariae-archeoceramique.blogspot.fr/2011/11/la-cuisson-reductrice.html




10.03.2016 - Ajout

Récipients d'origine africaine
Pot à anse  HxLxl: 18,5 x 18,5 x 15,5 cm
Bouteille à anse HxØ: 19 x 12 cm



07.04.2016 - Ajout

Gargoulette H: 21, Ø: 15 



01.06.2016 - Ajout

Alcarazas H: 23, Ø: 14 - marque: 119, ARTENON, HAND MADE IN SPAIN



30.06.2016 - Ajout

Pot - HxL: 16,5 x 14 cm - Ethiopie



02.05.2017 - Ajout


Jarre à huile (doll en catalan) - H: 51,5cm, L avec anses: 47cm, Ø bouche:12,5cm, Ø ventre: 44cm, Ø pied: 20cm -





samedi 19 décembre 2015

Coupe-foin


Meules de foin jaunes - Paul Gaugin 1889

Autres appellations : coupe-paille, hache à foin, hache à paille, couteau à foin, couteau à paille.


Auparavant, la nourriture principale du bétail lorsqu'il n'était pas au pré, était le foin et la paille.

Ces aliments étaient stockés soit à l'intérieur, dans une grange, ou un fenil : au dessus de l'étable, de l'écurie ou de la bergerie; soit en extérieur sous forme de meule.
Dans les deux cas, mais encore plus à l'extérieur, les produits se tassaient et pour extraire la portion journalière on utilisait le tire-foin (voir: http://vieux-outils-art-populaire.blogspot.fr/search/label/Crochet ), ou on découpait une tranche de fourrage à l'aide d'un coupe-foin.

Ensuite les machines permettront de fabriquer des bottes fortement compressées qui nécessiteront toujours  l'usage du coupe-foin. Ces outils évolueront pour être aujourd'hui électriques. 

Les formes de coupe-foin traditionnels sont très variables et nombreuses en fonction d'une part des régions et d'autre part de la technique de coupe utilisée : percussion, pression, sciage, ou groupement de plusieurs de ces techniques, ce qui toutefois nécessite toujours une lame tranchante, avec ou sans dents selon le cas.

Pour augmenter l'effort de poussée certains possèdent un appuie-pied à la manière d'une bêche, mais perpendiculaire au tranchant de l'outil.

En l'absence de dents ou d'appuie-pied, il est parfois difficile de différencier un coupe-foin d'un coupe-marc, voire d'une bêche ou encore d'un couteau à tourbe.





 48 x 22 cm - taillant 28 cm - marque: 3 traits croisés.

74 x 28 cm - taillant 20 cm x 2 - 

60 x 13,5 cm - taillant 48 cm - marque: une pelle bêche et les lettres RL sur un écu (Rival à Fures en Isère)

76 x 18,5 cm - taillant 67 cm - marque: ....BAZEL et tête de perroquet (x2) 

38 x 32 cm - taillant 26 cm - marque: B.GREMAZ

61 x 21 cm - taillant 21 cm - (c'est peut être une pelle à four ?)

93 x 21,5 cm - taillant 27 cm x 2


38 x 16 cm - taillant 31 cm x 2 - manche 75 cm - marque: PRAT

100 cm - taillant 58 cm - étiquette: TALABOT

103 cm - taillant 58 cm



26.04.2016 - Ajout

49 x 20 cm - taillant 21 cm - 1,75 kg - marque: Ο  
forme dite Meuse


35 x 22 cm - taillant 22 cm - 1,25 kg - douille ovale - marque: LFHMA?... 
Forme dite Suisse



vendredi 30 octobre 2015

Miniature en bouteille



Avec des si on mettrait Paris en bouteille - Dessin de IZO
Ce sont des bouteilles contenant des objets dont les volumes n'autorisent pas une introduction par le goulot, donc construits et assemblés à l'intérieur.
Ce travail nécessite une compétence artistique, mais également une grande ingéniosité et habileté manuelle.Le botteliste puisque c'est le nom qui lui est donné aujourd'hui doit commencer par fabriquer ses outils. 

Dès la fin du XVIIe siècle, on trouve des réalisations en bouteille de scène de vie, au XVIIIe les premiers bateaux et les bouteilles dites de la passion dans lesquelles sont représentés les étapes de la vie du Christ ou des calvaires, des scènes liturgiques. Les contenants sont le plus souvent à section carrée.
Le XIXe avec conjointement les évolution de forme des bouteille et des bateaux verra un fort développement de la production des constructions en bouteille.

Avant d'être un travail d'artisan, ces ouvrages étaient réalisés par des personnes cherchant à meubler de longues périodes d'inactivité, comme les temps de veille dans les métiers de marins, militaires, gardien de phare ..., ou d'inactivité forcée: intempéries, prison, retraite ...

Ces bouteilles garnies pouvaient être réalisées pour soi, mais souvent offertes ou vendues afin d'améliorer l'ordinaire.

Tous les sujets sont traités : bateaux, paysages, bâtiments, scène de vie, religion ... Une catégorie particulière concerne des bouteilles destinées à contenir de l'eau de vie, elles représentent surtout des scènes de vie et des métiers, et possèdent la spécificité d'être fabriquées avec des bois non toxiques, souvent à tanin ce qui va parfumer et colorer l'alcool contenu. 



Une jeune femme en jupe devant un moulin, d'un coté un puits, de l'autre un cactus, derrière une échelle.
Une inscription sur le socle : CORINE " TIT" - signé en dessous : LAPORTA.HENRI



Même sujet traité : un diable montant une échelle.
Inscription sur l'échelle de droite : ARDÈCHE 1952



Un ramoneur sur une échelle, au sol un second personnage, un chien, un poteau sur lequel est posé un oiseau.
Inscription sur le socle : 20.09.1981  (*)



Un consommateur fumant la pipe, assis devant une table garnie d'une bouteille et d'un verre, un chien est assis au sol.



Maréchal-ferrant devant son enclume, un marteau dans une main, une pince tenant un fer à cheval dans l'autre, sur un coté une grande pince de forge et de l'autre un gros marteau.



Tonnelier devant 3 tonneaux, un marteau dans une main et une chasse dans l'autre.



Croix de Lorraine supportant 2 croix pattées sur la traverse inférieure et une 3ème au sommet, une échelle est en appui sur l'arrière, au sol un volatile (coq ?), un marteau, une tenaille.



Maréchal-ferrant pipe en bouche devant son enclume, un marteau dans une main, une pince tenant un fer à cheval dans l'autre, sur un coté une grande pince de forge et de l'autre un gros marteau.



Un pécheur à la ligne, canne dans une main, poisson au bout de la ligne, épuisette dans l'autre main.



Un ramoneur sur une échelle appuyée à une sorte de potence double surmontée de 3 oiseaux. Au sol un billot supportant une enclume avec un marteau, une hache, une pince, une tenaille, un marteau, une scie passe-partout.
Inscription sur le socle : 12.12.1981  (*)



Maréchal-ferrant en sabots devant son enclume, un marteau dans une main, une pince tenant un fer à cheval dans l'autre.



Un chasseur à coté d'un arbre tenant dans une main un lièvre abattu, son fusil dans l'autre. Au sol un chien est dressé sur ses pattes arrières, nez sur le lièvre.  (*)



Même scène dans les deux bouteilles : 2 joueurs de cartes attablés, assis sur des tonneaux, avec bouteille et verres sur la table.



Cargo comportant 2 cheminées et 2 mats de chargement. A l'intérieur une étiquette est collée sur laquelle est inscrit : LES 4 FRÈRES  -  SOUVENIR de BANYULS s/m  -  Le 7.8.52  - Fait par Leal Marcel




Grand voilier 3 mats, sur le mat central un fanion porte l'inscription : Espérance.
Il croise par l'avant un cotre dont la coque porte l'inscription : CH 18, inscription que l'on retrouve sur la grand voile surmontée du dessin d'une ancre.



(*) Ces trois bouteilles ont été réalisées par la même personne, le simplet du village, Antoine Dalmolin, qui n'avait pour seul subside en dehors des aides sociales : la location occasionnelle de ses bras et la fabrication de scènes de vie en bouteille.
Peu de gens le connaissaient sous son nom, pour tout le monde il était Youyou, surnom qui lui avait été donné car les soirs de pleine lune il courait les rues du village et le bois en criant you you you you you ...
Son art ne s'exerçait pas qu'en bouteilles, car Youyou passait ses journées à arpenter le territoire communal et ramassait toutes les ferrailles trouvées : bidon, fil de fer, vieux piquet, penture de volet ..., il les clouaient ensuite sur un gros arbre mort qui au fil du temps était devenu une véritable œuvre d'art populaire, un peu à la manière des arbres de fer des compagnons. Cet arbre a d'abord été dégradé par des gamins qui jouaient au feu, puis a été supprimé lors de l'urbanisation du secteur dans lequel il se trouvait.






Pour voir d'autres œuvres en bouteille :