En présentant mes collections, je souhaite donner au lecteur l’envie de s’intéresser aux objets du passé, de participer à leur conservation en ne jetant pas ces objets du quotidien mais en les gardant ou à défaut en les transmettant à ceux qui s’y intéressent. Ainsi sera conservé ce petit patrimoine culturel pour les générations futures.

Chaque article présente un objet ou un groupe d’objets ayant des points communs.


Conformément aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, les œuvres présentées sur ce site ne peuvent être reproduites ou diffusées sans le consentement de l'auteur. Il en est de même pour les textes qui les accompagnent. Toute atteinte portée aux droits de l'auteur constitue une contrefaçon. La contrefaçon est un délit.


Pour les photos incluses dans un dossier, un clic gauche sur la photo permet (lorsque j'ai bien travaillé) de l'agrandir, et la possibilité de visionner alors de même toutes les photos du dossier en cliquant sur les miniatures obtenues en pied de l'écran.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


vendredi 24 avril 2015

Carreau de faïence



Durant 32 ans nous avons habité et restauré un bâtiment constitué d'une partie d'un ancien château du début XVIIIème à laquelle avaient été ajoutés des bâtiments d'usage agricole, et, durant 32 ans nous avons chiné des éléments architecturaux pour ladite restauration.


Les carreaux de terre cuite et les carreaux de faïence  étaient bien sur des éléments recherchés et utilisés.

Les carreaux présentés ne sont pas à proprement parlé une collection, mais un reliquat, ils ne demandent qu'à être appréciés et acquis pour des restaurations en cours!

Sur les cachets des fabricants, estampés au dos des carreaux on peut y lire : 
 FOURMAINTREAUX / DESVRES / PAS DE CALAIS
FOURMAINTREAUX-HORNOY / Rue des Potiers / DESVRE / Pas de Calais 
FOURMAINTREAUX-COURQUIN / DESVRE / PAS DE CALAIS
LEVEL-MINET / à DESVRE : PAS-DE-CALAIS
 TRUPTIL / PONCHON
DUMONTIER / A PONCHON / (OISE)
DUPRESSOIR & DUMONTIER / BERTRAND-LEMAIRE / à PONCHON (OISE)
L'ITALIENNE
VRON



Volute bleue sur deux angles et frise manganèse en diagonale.

Œillets bleus à l'intersection de traits manganèses en diagonales.

Frise grecque bleue bordée de double volutes de même.

A nouveau œillets bleus sur traits manganèses, mais plus récents et sur argile rouge a.l.d. blanche.

Double traits bleus en diagonales formant des carrés avec point bleu sur les intersections et quatre points bleus au centre des carrés.

Damier en diagonale de carrés manganèses, et de carrés blancs portant quatre points bleus en leur centre.

Damier en perpendiculaire de carrés blancs et bleus, les blancs étant traversés en diagonale de traits manganèses avec croix de même sur les intersections.

Damier formé de traits manganèses en diagonale, de carrés bleus et de carrés blancs  portant quatre points manganèse en leur centre.

Multi traits bleus sur les cotés plus motif d'angles laissant en réserve un octogone blanc.

Quadrillage formé de deux traits manganèse en diagonale avec quatre points bleus au centre des carrés.

Volute bleue sur deux angles et double frise de fleurs à six pétales manganèse en diagonale.

Figure géométrique carrée: bleu, rouge et jaune au centre avec motif d'angle rouge.

Quadrillage: blanc, manganèse et dégradé de gris, formé par d'épais traits perpendiculaires manganèses.

Quadrillage perpendiculaire de traits bleus avec carré bleu en diagonale sur chaque intersection.

Cercles et figures géométriques carrées formés de points bleus et rouges.

Quadrillage perpendiculaire de traits bleus avec carré bleu en diagonale sur les intersections et au centre de chaque carré une fleur à huit pétales bleues et centre jaune.

Carreaux de bordure décorés de feuilles et fruits de vigne vierge de couleur bleue.

 Carreaux en un ou deux exemplaires.


Ces carreaux sont de format 110 x110mm, pour une épaisseur de 9mm. Les quantités exprimées en noir correspondent au nombre de carreaux entiers disponibles, ils sont généralement accompagnés de carreaux cassés, épaufrés, rognés qui peuvent  être utilisés pour réaliser les coupes dont la quantité est exprimée en bleu
.

Vous pouvez me contacter via les commentaires (qui ne seront pas publiés), en indiquant votre adresse mail pour pouvoir vous répondre.



http://s475705458.siteweb-initial.fr/carreaux-de-ponchon



mardi 21 avril 2015

Carreau de Delft



Rédaction collective - ed: Institut Néerlandais Paris
La faïence de Delft est une appellation générique qui couvre des productions des centres potiers de Delft bien sur, mais aussi Amsterdam, Utrecht, Rotterdam ...   

Les carreaux  de faïence appréciés pour les qualités qu'on leur reconnait toujours : hygiène, facilité d'entretien et décoration, furent produits en très grande quantité et exportés sur bien des pays européens et même au-delà.

Le style souvent développé consiste en un décor central encadré d'un motif garnissant chacun des angles. Ces motifs à l'origine étaient destinés à cacher les petits trous produits par la griffe utilisée pour démouler le carreau de terre crue lors de la fabrication, ils furent conservés même lorsque l'évolution des techniques de fabrication supprima la présence des petits trous.

Leur très grand succès fit qu'ils furent copiés et produits par des ateliers belges, allemands, anglais et français.

Pas facile dans ces conditions en présence d'un "carreau de Delft" pour un non spécialiste d'en donner l'origine de fabrication.

Les carreaux qui sont présentés furent récupérés lors de la démolition d'une maison en Belgique flamande, les carreaux en camaïeux manganèse présentent un décor central dans un double cercle avec un motif de coin, leur dimension moyenne est de 135 x 135 mm, épaisseur 8 mm.


















    

Disponibles : 54 exemplaires, dont 33 bons, les autres: 4 cassés/recollés, 17 fortement épaufrés. 

vendredi 10 avril 2015

Faïences cul noir




La terre cuite est d'une part poreuse et d'autre part plus tendre et fragile que le grès, mais elle est d'un coût de fabrication inférieur à ce dernier en raison des terres argileuses  sans silice présentes quasiment dans toutes les régions et une cuisson à plus faible température nécessitant moins de bois.
Il en résulte que c'était la céramique la plus commune pour les ustensiles domestiques. 

Les terres utilisées étaient des terres argileuses le plus souvent de couleur rouge ou ocre.

Pour compenser le défaut de porosité de la terre cuite on utilise une glaçure qui va se vitrifier à la cuisson et créer un émail étanche.
Pour compenser la couleur foncée de l'argile, on appliquera une glaçure stannifère (à base d'étain) qui produit un émail opaque blanc mais qui peut être coloré, sur des terres blanches on pourra utiliser une glaçure plombifère (à base de plomb) qui produit un émail transparent.

Une terre cuite émaillée s'appelle une faïence.

Dès le début du XVIIIème siècle, l'atelier de Paul Caussy à Rouen crée un émail brun foncé à base de manganèse, moins cher que le blanc et dont le taux de dilatation à la chaleur est différent, rendant les ustensiles culinaires plus solides.
Pour assurer une bonne solidité à la chaleur ce type de faïence dite culinaire (bien que n'allant pas directement au feu) on ajoute à la pâte des argiles réfractaires.

Pour la vaisselle de table et de service, un compromis entre esthétique et coût conduira à produire des faïences blanches coté intérieur le plus visible et brunes coté extérieur, cette fabrication moins chère deviendra une production courante pour la céramique utilitaire, essentiellement dans les régions ouest : Normandie, Beauvaisis, Maine, puis remontera la Loire : Anjou, Touraine, Orléanais … pour être produite ensuite dans bien des centres potiers.
 
Compte tenu de ce caractère utilitaire, et donc d'un taux de destruction important, cette céramique à l'origine bien plus courante que la faïence fine est aujourd'hui plus rare.

On lui donne communément  le nom de faïence cul-noir.



Grande soupière - LxH : 27x28cm


Grande soupière - LxH : 35x24cm


Soupières dont une sans son couvercle 
 Pots l'un avec anses à peine marquées et l'autre avec grande anse latérale et bec verseur à 90°
Dans l'ordre LxH : 19x11cm - 15x10,5cm - 18,5x9,5cm - 14,5x16,5cm


Deux pots et deux bols à oreilles
 Dans l'ordre LxH :15x10,5cm - 15x10,5cm - 14,5x7,5cm - 16x7,5cm


 Petit pichet suivi de trois pots à crème à anse latérale et bec verseur à 90°
 Dans l'ordre LxH : 11,5x11,5cm - 11,5x8,5cm - 9,5x7,5cm - 8,5x7,5cm


 Pichet et pot à café
 Dans l'ordre LxH : 16,5x17,5cm - 16,5x17,5cm


Jattes
  Dans l'ordre LxH : 20x9cm - 20x9cm - 17,5x8cm


Poêlon - 31x25cm, H: 8cm


Grand plat ovale - 41,5x30cm, H: 4,5cm 


 Grand plat polylobé, décor de Rouen : panier fleuri bleu et manganèse - 36,5x28,5cm, H: 4cm


Plat polylobé - 33x25,5cm, H: 3,5cm


Plats polylobés - 27x18,5cm, H: 3cm et 24,5x18,5cm, H: 2,5cm


Grand plat rond, décor de Rouen : panier fleuri -  Ø: 35,5cm, H: 4,5cm -


Grand plat rond, décor: fleur bleue à 12 pétales et deux traits manganèse sur le marli -
Ø: 34,5cm, H: 5cm


Grand plat rond, décor oiseau perché - Ø: 32cm, H: 6cm


Grand plat rond uni - Ø: 30,5cm, H: 6,5cm


Assiettes - Ø: 20,5cm, H: 2,5cm


Plats - Ø: 22,5cm, H: 5cm


Plat très épais - Ø: 24cm, H: 6,5cm


Plat, décor: fleur bleue à 12 pétales et deux traits manganèse sur le marli - Ø: 22,5cm, H: 4,5cm


Plat décor de fleur - Ø: 21cm, H: 4,5cm


Petit plat - Ø: 18,5cm, H: 4,5cm


20.07.2015 - Ajout


 Faitout, marque: B.TRUTTEAU  ORLEANS 
Dans l'ordre LxH : 30,5x20,5cm - 25,5x16,5cm



01.12.2017 - Ajout

Grand plat ovale polylobé, décor de Rouen: panier fleuri -
 L x l: 37 x 25 cm, H: 3,5 cm – marque illisible + trèfle à 4 feuilles