En présentant mes collections, je souhaite donner au lecteur l’envie de s’intéresser aux objets du passé, de participer à leur conservation en ne jetant pas ces objets du quotidien mais en les gardant ou à défaut en les transmettant à ceux qui s’y intéressent. Ainsi sera conservé ce petit patrimoine culturel pour les générations futures.

Chaque article présente un objet ou un groupe d’objets ayant des points communs.


Conformément aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, les œuvres présentées sur ce site ne peuvent être reproduites ou diffusées sans le consentement de l'auteur. Il en est de même pour les textes qui les accompagnent. Toute atteinte portée aux droits de l'auteur constitue une contrefaçon. La contrefaçon est un délit.


Pour les photos incluses dans un dossier, un clic gauche sur la photo permet (lorsque j'ai bien travaillé) de l'agrandir, et la possibilité de visionner alors de même toutes les photos du dossier en cliquant sur les miniatures obtenues en pied de l'écran.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


lundi 9 mai 2016

Cassole


La cassole fut inventée vers 1370  par un potier italien  Jean Gavalda, immigré à Issel (petit village à 5 km au nord de Castelnaudary), qui s’était rendu compte que la terre locale permettait de fabriquer de la poterie culinaire qui résistait aux chocs thermiques.


Elle fut ensuite fabriquée dans tout le Lauragais riche en terre argilo-calcaire mélangée aux terres silico-alumineuse provenant d’Issel et d’autres gisements pour obtenir cette solidité à la chaleur.

Comme dans bien d’autres exemples, c’est le nom de la poterie qui donna l’appellation du plat qui y était cuisiné, fleuron de la gastronomie locale : le cassoulet.

A l’origine un ragoût à base de fèves.  La légende raconte que, durant un siège de Castelnaudary par les anglais, les habitants, menacés de famine, mirent en commun tout ce qu’il leur restait de nourriture : lard, porc, fèves, saucisses, viandes à mijoter dans une grande jatte pour nourrir les soldats de la ville. Revigorés par ce repas, bien arrosé, les soldats boutèrent les anglais hors du Lauragais.
En 1553, Catherine de Médicis, devenue comtesse du Lauragais, introduisit la culture du haricot lingot rapporté du Mexique par Christophe Colomb, qui remplaça les fèves.

La cassole est de forme tronconique, vernissée intérieurement et sur le bourrelet supérieur, elle est toujours fabriquée manuellement par quelques ateliers dans plusieurs tailles et coloris, le plus souvent aujourd'hui en terre chamottée.




Ø: 33,5 / 16 - H: 15 - L avec poignées 35
Ø: 30 / 16,5 - H: 12 - L avec poignées 31,5

Ø: 29,5 / 16,5 - H: 12 - L avec poignées 32
Ø: 27,5 / 16,5 - H: 10 - L avec poignées 30

Ø: 27,5 / 16, - H: 10 - L avec poignées 29
Ø: 27 / 15,5 - H: 10 - L avec poignées 28,5

Ø: 24,5 / 14,5 - H: 8,5 - L avec poignées 26,5
Ø: 23 / 13 - H: 9 - L avec poignées 24,5

Ø: 24 / 11,5 - H: 9 - L avec poignées 25
Ø: 21 / 12 - H: 7 - pas de poignées

Ø: 20 / 10,5 - H: 7,5 - pas de poignées



Faux amis

La grésale qui possède sensiblement la même forme, mais n’est pas élaborée en terre réfractaire, et se fêlera irrémédiablement à la chaleur du four ou de la cheminée.




Pour en savoir plus :        
 http://www.confrerieducassoulet.com/la-cassole.html







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire