En présentant mes collections, je souhaite donner au lecteur l’envie de s’intéresser aux objets du passé, de participer à leur conservation en ne jetant pas ces objets du quotidien mais en les gardant ou à défaut en les transmettant à ceux qui s’y intéressent. Ainsi sera conservé ce petit patrimoine culturel pour les générations futures.

Chaque article présente un objet ou un groupe d’objets ayant des points communs.


Conformément aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, les œuvres présentées sur ce site ne peuvent être reproduites ou diffusées sans le consentement de l'auteur. Il en est de même pour les textes qui les accompagnent. Toute atteinte portée aux droits de l'auteur constitue une contrefaçon. La contrefaçon est un délit.


Pour les photos incluses dans un dossier, un clic gauche sur la photo permet (lorsque j'ai bien travaillé) de l'agrandir, et la possibilité de visionner alors de même toutes les photos du dossier en cliquant sur les miniatures obtenues en pied de l'écran.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________


samedi 1 novembre 2014

Porte lampe à huile - Porte chaleil



XIXe  École hollandaise
Les lampes à huile sont à poser ou à suspendre.
Pour bénéficier d'un maximum  de lumière, il convient que la source lumineuse soit placée en hauteur. 

Tout d'abord on va suspendre des lampes à poser, en les mettant dans un godet ouvert à fond bombé qui va servir à la fois de support et de récupérateur.
Ce godet ouvert comme les lampes à suspendre nécessite un crochet, ce dernier est souvent en forme de harpon ce qui offre deux possibilités : la pointe peut être fichée dans la maçonnerie, une poutre ...,  et le crochet en appui sur le linteau de la cheminée, une corniche de meuble …

Un support sur pied, dédié aux lampes à huile pouvait aussi permettre les deux types d'accrochage et supporter plusieurs lampes.

Dans bien des cas une rallonge qui applique le système de glissière ou de crémaillère est utilisée pour mettre la lampe à la bonne hauteur, compromis entre l'élévation pour un maximum d'éclairage et un faible éloignement pour un maximum d'intensité.

 

 

Rallonge à harpon


A la partie inférieure un anneau pour l'accrochage du clou émerillon de la lampe, à la partie supérieure une pointe pour ficher et un crochet pour suspendre.


 Piton


A ficher dans le mur; les exemplaires ci-dessus en fer forgé main sont plus particulièrement destinés aux murs de pierre sèche.


Support


Ce sont des supports généralement pour lampe en terre cuite, leur forme en godet permet de récupérer les suintements, leur fond bombé les oblige à être suspendus.

Avec crochet rallonge. Sur celui de gauche la tête est une douille qui peut recevoir les jours faste une chandelle, le godet permet alors de recevoir les retombées de la chandelle.


 Crémaillère




 En fer


 En laiton et cuivre


 En bois, marque : 15 Aout 1934


 Support sur pied


En bois, d'une seule pièce, pour lampes à suspendre.

En bois pour lampe à poser, le récupérateur en forme de godet est également en bois.
Origine France / Ariège.
 


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire